LE GRAND MARCHÉ ZANDO À -2% PRÊT !

par le Tsar

reconstruire le grand marché ZANDO, ce centre commercial érigé par les colons en 1943 puis renouvelé par joseph désiré Mobutu en 1970, est a ce jour le plus grand défi a court terme pour le gouverneur gentiny Ngobila Mbaka et il semble être en passe de le relever ?

Lancés depuis juillet 2022 pour une durée de 14 mois, les travaux du grand marché de Kinshasa communément appelé Zondo sont exécutés a 98 % a affirmé le gouverneur sortant de la ville province de Kinshasa lors d'une émission télévisée réalisée le vendredi 01 mars.

Selon les révélations du gouverneur,
Ce vaste chantier a permis à la ville d'économiser l'espace pour :

40 chambres froides, 80.000 étalages, 268 toilettes et 22 locaux réservés aux banques pour les transactions.

Outre son apport commercial, ce nouveau marché de Kinshasa est construit avec des briques rouges produites à Kwilu Ngongo dans le Kongo Central, tel que l'avait exigé le gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka, dans le souci de valoriser les produits locaux avait révélé l'année passée Emmany Mputu, coordinateur de suivi des projets du gouvernement provincial de Kinshasa

Dans les jours à venir les ingénieurs vont finaliser les 630 magasins ainsi que les 52 cages d'escaliers qui sont prévues en vue de faciliter le déplacement des personnes d'un niveau vers un autre Mais aussi une station d'essence et des parkings.

Rappelons que ce marché central moderne aura trois grandes voies d'accès, chacune dotée des caméras de surveillance pour renforcer la sécurité des personnes et de leurs biens dans ce qui était autre fois la zone la plus rouge de la ville de Kinshasa en terme de vole.

Le pourquoi du retard

Prévu d'être inauguré en novembre 2023, la mise en service du désormais nouveau centre commercial de Kinshasa a connu un retard a ce jour de 4 mois pour des travaux initialement prévus dans un délai de 14 mois. Selon plusieurs experts en bâtiment il était difficile de démolir quelque chose qui existait depuis plusieurs années. Et Il a donc fallu aux ingénieurs d'être très méthodique pour ne pas causer des accidents.

Le plus dur a faire selon ces derniers, était d'évacuer tout ce qui était comme structure apparente puis décaper le sol sur l'ensemble des 4 hectares du marché central qui étaient couverts d'un béton avant de sortir les 145 pieux (fondation). Ce qui a occasionné ce retard dès quelques mois Confirme les ingénieurs.

Exécutée par l'entreprise française SOGEMA pour une somme de 35 millions de dollars, la construction du marché central de Kinshasa, une fois finie, disposera d’une capacité d'accueil de 62.000 commerçants et 500 magasins y compris des bistrots, un dispensaire, un espaces pour les sapeurs-pompiers et les banques faisant de lui le plus grand centre commercial de l'Afrique centrale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *